(4)

Dialogue et partage entre les organisations syndicales turques et européennes sur les jeunes travailleurs

L’UNSA, représentée par Linda Chenouf, a participé au séminaire dédié aux jeunes travailleurs européens et turcs à Varsovie en Pologne, organisé par la CES Jeunes (Confédération européenne des syndicats).

Cette rencontre est la 6ème activité de formation et d’étude de ce projet qui a débuté en 2015 (des rencontres ont déjà eu lieu à Ankara, Berlin, Istanbul, Paris et Izmir).

Cette rencontre a permis de présenter l’engagement des jeunes syndicalistes des cinq pays participants au sein des comités jeunes de leurs unions : Danemark (HK) Espagne (UGT) France (CFDT, FO et UNSA), Pologne (FZZ, OPZZ, Solidarnosc) et Turquie (DISK, HAK-IS, TURK-IS). Ils ont également exposé les actions mises en place pour lutter contre le chômage des jeunes.

De nombreux intervenants étaient présents, dont Wiebke Warneck (Conseiller Juridique de la CES) et Tom Vrijens (Président du Comité des Jeunes). Les échanges ont eu lieu sur le dialogue social, l’intégration des travailleurs migrants et réfugiés dans le monde du travail, la menace pesant sur les droits fondamentaux et syndicaux, en Europe et Turquie.

L’UNSA a collaboré avec la CFDT et FO pour présenter l’histoire des syndicats et de l’immigration en France. Le respect de la convention de Genève de 1951 sur le droit d’asile, et La Convention des Nations Unies sur la protection des droits des travailleurs migrants et des membres de leur famille, de 1990, restent les références capitales dans notre position syndicale européenne sur la situation des réfugiés et des immigrés. Les lois de 2015 sont de plus en plus restrictives et le contexte d’état d’urgence en France ne permet pas d’atteindre l’objectif d’accueil des 30.000 réfugiés.

Les participants ont pu rencontrer les salariés d’Arcelor Mittal et du PKP (Polskie Koleje Państwowe), société de Chemins de fer de l’État polonais, et relever les actions réalisées par ces entreprises pour favoriser l’insertion des jeunes dans l’emploi.

Un bilan positif mais insuffisant est également ressorti des débats, notamment sur la mise en œuvre de la garantie jeunesse européenne dans les cinq pays intervenants (60% sans contrat). Le Comité jeunes de la CES poursuit sa mission de rassembler la jeunesse européenne et turque et promeut les projets de jeunesse collaborative. L’intégration des jeunes dans le monde du travail est la garantie d’une société solidaire et inclusive. La sensibilisation des jeunes salariés aux droits du travail, notamment les accords européens et internationaux, est gage d’un dialogue social de qualité pour l’ensemble des travailleurs.

Les prochaines activités porteront sur l’organisation des travailleurs, surtout les jeunes femmes ainsi que les jeunes migrants, en mars à Trabzon et en avril à Madrid.

Enfin l’UNSA participera au séminaire final, au mois d’octobre à Istanbul. Cela permettra de transmettre les positions prises par le comité jeunes dans les différents séminaires d’études sur l’insertion des jeunes dans le monde du travail, aux institutions européennes et turques.

12764619_956239461078561_1326977892302967981_o.jpg

20160223_092849.jpg

Lire la suite